Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre :

lundi 5 mars 2012
par  Nostradamus
popularité : 10%

Il s’agit des opérations qui on été conduite en Tunisie, au Maroc et en Algérie.

Cette indication territoriale figurait d’ailleurs dans un premier décret daté du 10 octobre 1956 et créant une médaille commémorative pour le maintien de l’ordre en Afrique du Nord.

La précision n’est pas sans intérêt, étant donné qu’en France le <> est une mission de sécurité civile incombant normalement du ministère de l’intérieur, et à titre exceptionnel seulement, à l’autorité militaire.

C’est en raison des troubles qui se sont produits dans les trois pays du Maghreb à partir de 1952 que, par extension, le maintien de l’ordre a désigné l’ensemble des dispositions civile et militaire prises dans ces territoires pour assurer le maintien de la souveraineté française.

La médaille commémorative a été instituée dans sa version définitive par le décret du 11 janvier 1958.

Elle est accordée aux militaires des armées de terre, de mer, et de l’air ayant participé pendant 90 jours au moins, aux opérations de sécurité et de maintien de l’ordre dans les trois pays de l’Afrique du nord.

Les époques considérées sont les suivantes : Tunisie du 01/06/1952 au 05/05/1958, Maroc du 01/06/1953 au 05/05/1958, Algérie du 31/10/1954 au 05/05/1964 plus tard la Mauritanie et le Sahara furent pris en compte pour l’attribution.

La médaille porte l’inscription<>

Des agrafes rectangulaires en métal jaune portant le nom du territoire opérationnel qui peuvent être placées sur le ruban.

Condition d’obtention

- les personnes de nationalité françaises qui, à titre militaire ont servi dans une formation régulière stationnée en Algérie, au Maroc ou en Tunisie ou ont été mises à disposition de l’autorité civile pour servir dans une Section Administrative Spécialisée, une Section Administrative Urbaine ou un Centre Administratif Saharien ;

- les personnes ayant servi dans la Légion Étrangère dans les mêmes conditions que ci-dessus, quelle que soit leur nationalité.

La nationalité française du candidat s’apprécie au jour de la demande d’attribution du Titre. Les membres des Forces Supplétives doivent posséder la nationalité française à la date de présentation de la demande ou être domiciliés en France à la même date.

Les services doivent avoir été accomplis pendant au moins 90 jours consécutifs ou non, au cours de l’une des périodes suivantes :
- Algérie : du 31 octobre 1954 au 2 juillet 1962 inclus ;
- Maroc : du 31 juin 1953 au 1 mars 1956 inclus ;
- Tunisie : du 1 janvier 1952 au 19 mars 1956 inclus.

L’obtention de la Médaille Commémorative des Opérations de Sécurité et de Maintien de l’Ordre est indépendante de ce titre : les périodes retenues sont plus longues et étendues à la Mauritanie.

Aucune durée de séjour n’est exigée des personnes ayant été évacuées pour blessure reçue ou maladie contractée au cours de ces mêmes périodes.