L’Ordre de la Libération :

dimanche 4 mars 2012
par  Nostradamus
popularité : 24%

Après le célèbre appel lancé par le Général de GAULLE lors du 18 Juin, il se devait de récompenser tous les acteurs de la Libération de la France.

C’est ainsi qu’il lança à Brazzaville par l’ordonnance n°7 du 16 novembre 1940.

La création de cette magnifique décoration et au titre des collectivités militaires, attribuant la croix de la Libération à 18 unités des Forces Françaises Libres.

La croix représente un écu de bronze poli orné d’un glaive sur lequel est gravée la croix de Lorraine en noir.
Sur le revers est inscrite en exergue la devise suivante :


PATRIAM SERVANO VICTORIAM TULIT

(Il a remporté la victoire en servant la patrie)
Cet Ordre est suspendu par un ruban de couleur vert rayé de traits noirs.
(Le noir exprimant la souffrance et l’occupation de la France.
Le vert manifestant l’espérance)
Le professeur René Cassin proposa au Général que les préposés portent la distinction de :

COMPAGNON DE LA LIBÉRATION

Comme chaque ordre, le représentant est reconnu comme chancelier et assure l’administration de l’ordre.

(L’actuel chancelier est le général d’armée Alain de BOISSIEU depuis septembre 2002)
Cinq villes ont été décorées de l’ordre de la Libération.

NANTES, GRENOBLE, VASSIEUX (en Vercors),
PARIS et Ile de SEIN.

Dès le 29 janvier 1941, les cinq premiers Compagnons de la Libération sont nommés et forment ainsi le premier conseil de l’Ordre.

Seules 1038 personnes, 5 communes et 18 unités combattantes se sont vues attribuer cette décoration entre janvier 1941 et janvier 1946.

En quittant le pouvoir en janvier 1946, le général de Gaulle signe un décret qui met fin à l’attribution de la Croix de la Libération (décret du 23 janvier 1946), car le but de la libération est atteint.

Et par un arrêté du 23 février 1996, le ministre de la défense a créé la fourragère de l’ordre de la Libération destinée à pérenniser l’ordre de la Libération et à préserver de l’oubli le souvenir des Compagnons de la Libération.

L’insigne de l’Ordre est la Croix de la Libération.

La croix est un écu de bronze poli rectangulaire de 33 mm de haut sur 30 mm de large, portant un glaive de 60 mm de haut sur 7 mm de large, dépassant en haut et en bas, surchargé d’une croix de Lorraine noire.

Les couleurs du ruban sont le noir, exprimant le deuil de la France opprimée par les envahisseurs, le vert, exprimant l’espérance de la Patrie.

Au revers de l’écu, est inscrite la devise « Patriam Servando - Victoriam Tulit » (« En servant la Patrie, il a remporté la Victoire »).

Elle se porte sur la poitrine, à gauche, juste après la Légion d’Honneur et avant la Médaille militaire.

Il est à noter que les premières croix furent fabriquées par la Maison PINCHES (London, GB) et la Monnaie de Paris en racheta le stock en 1944. Source de variantes (quelques 26 décoration retrouvées....les fabricants français et étrangers en fabriquèrent après la libération de la France sans omettre les modèles fabriqués sur divers lieux dans laquelle la France Libre était présente (Afrique, Moyen Orient par exemple). Cet insigne est un thème de collection.

De part des recherches il a été recensé 26 types de Croix différents (collection privée).



Portfolio

JPEG - 27.6 ko

Navigation

Articles de la rubrique