La légion d’Honneur :

samedi 3 mars 2012
par  Nostradamus
popularité : 6%

L’histoire de la Légion d’Honneur et très longue et riche en événements. Les quelques renseignements que je vous apporte ne sont que des fragments tirés de livres traitant ce sujet.

Le 14 floréal an X ( 4 mai 1802) Napoléon Bonaparte proposa au conseil, la création d’un Ordre qui en dehors des militaires cette récompense devait s’adresser aux citoyens qui, par leur savoir, leurs talents et leurs vertus, avaient contribué à établir ou à défendre les principes de la Révolution. Le légionnaire devait jurer, non seulement de se dévouer au service de la République, mais de combattre par tous les moyens que la justice, la raison et les lois autorisent, toute entreprise tendant à rétablir le régime féodal, à reproduire les titres et qualités qui en étaient l’attribut, enfin, de concourir de tout son pouvoir au maintien de l’égalité et de la liberté.

Ayant pour chef le Premier Consul, la Légion d’Honneur était composée d’un Grand Conseil d’administration et de seize cohortes.

Tous devaient prêter le serment prescrit par la loi. Au départ de sa création elle ne portait que deux classes, l’étoile d’argent (ou petit aigle) destinée aux légionnaires et l’étoile d’or (aigle d’or) commune à tous gradés de la Légion.

Les premières distributions de cet ordre donnèrent lieu à deux importantes cérémonies qui eurent lieu le 14 juillet.

Le naturaliste Lacepède, qui, par un choix assez inattendu, fut le premier grand chancelier de la Légion d’honneur, eut soin de faire remarquer que cette date avait été choisie à dessein pour montrer que la Légion d’honneur était la consécration de la victoire du 14 juillet et de la Révolution de 1789.

L’organisation de la Légion d’honneur était bien plus complète qu’aujourd’hui. Par exemple, elle était divisée en quinze cohortes ayant chacune son chef particulier, et à chacune desquelles étaient affectées des portions de biens nationaux portant 200.000 livres de rente.

Le plus haut grade était alors celui de grand officier. La première le 15 juillet 1804 en l’église des Invalides. La deuxième le 16 août au camp de Boulogne où les récompenses étaient destinés aux militaires de la Grande Armée.

A ce jour plusieurs grades composent la Légion d’Honneur.

(Grand Croix, Grand Officier, Commandeur, Officier et Chevalier )


Modifier le : 04/03/2012


Navigation

Articles de la rubrique